ET SI NOUS PRENIONS DE NOUVELLES RESOLUTIONS.

ET SI NOUS PRENIONS DE NOUVELLES RESOLUTIONS.

ET SI NOUS PRENIONS DE NOUVELLES RESOLUTIONS.

Le début de l’année est toujours propice à un bilan et à la fameuse prise de bonnes résolutions, qui, le plus souvent ne sont pas tenues sur le long terme.

Alors, si nous décidions en ce début 2016 de changer de paradigme, et de prendre de nouvelles résolutions et pourquoi pas une seule et unique nouvelle résolution : arrêter de se mettre dans une position de dualité dans notre vécu quotidien :

j’aime/je n’aime pas, je désire/je déteste, je veux/je veux pas, c’est bien/c’est mal, c’est vrai/c’est faux, c’est beau/c’est laid, j’ai raison/j’ai tort … sont des jugements qui une fois que nous les avons posés, nous entraînent dans les contrariétés, les contradictions, les déchirements, les sautes d’humeur.

Cette dualité est de notre fait.

Elle est créée par notre mental et nos émotions qui nous poussent, si nous ne les contrôlons pas, à avoir des réactions inadéquates aux situations (entêtement, fatalisme, prise pour soi, prêt d’intention), à faire des interprétations, à exercer une contrainte sur l’autre, et qui contribuent bien souvent à la dégradation de nos relations.

Pour y remédier, il faut apprendre à considérer le point de vue d’autrui en l’écoutant sans interpréter, ni juger, ou spéculer sur ses intentions.

Il faut renoncer à exercer un pouvoir sur l’autre en utilisant un langage de “sachant”.

Il faut éviter d’avoir raison à tout prix.

Bien au contraire, il faut reconnaître l’autre comme légitime dans ses points de vue, ses intentions, ses ressentis, sa maladresse.

Il ne faut pas oublier que nos croyances, notre éducation, et nos expériences personnelles ont fait de nous qui nous sommes aujourd’hui.

Je vous souhaite de vous épanouir dans vos relations personnelles et professionnelles en conservant un esprit ouvert, curieux, tolérant, collaboratif et prospectif, en ne prenant rien pour acquis puisque tout change, tout évolue et notamment nos relations.

La qualité de nos relations dépend de notre communication et du lien de confiance que nous savons ou non instaurer.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar