Le poids des secrets dans nos relations.

Le poids des secrets dans nos relations.

Le poids des secrets dans nos relations.

Un homme se tient devant moi, assis. Il fuit mon regard, préférant regarder ses genoux.

Sa fille aînée a sollicité du Juge des tutelles une demande de curatelle.

Il est bouleversé et profondément en colère.

Je l’interroge : “Pouvez-vous m’expliquer comment selon vous, vous avez pu arriver à cette situation avec votre fille ?”

Cet homme commence à me raconter son histoire. je l’écoute et l’observe attentivement.

Cet homme est porteur de lourds secrets, j’en ai l’intuition.

Après reformulation et interrogations de ma part, nous commençons à aborder le coeur de la difficulté.

Monsieur X m’explique qu’il n’est pas le père biologique de sa fille aînée.

Quand il a rencontré son ex-épouse (aujourd’hui il est divorcé depuis plus de 20 ans), elle était enceinte. D’un commun accord, ils ont décidé de ne pas révéler que le bébé n’était pas de lui.

Il a élevé cet enfant comme le sien, et n’a jamais fait de différence avec les autres enfants qu’il a eu par la  suite avec son épouse.

Les difficultés sont apparues quand sa fille a grandi. Physiquement elle ne présentait aucune des caractéristiques qui existaient dans la famille au sens large (oncles, tantes, grands-parents), et régulièrement, lors des réunions de famille notamment, elle émettait des doutes sur sa filiation.

La vérité a fini par éclater alors qu’elle était âgée de plus de 40 ans. Sa mère lors d’une dispute, a avoué à ses deux autres enfants, que leur soeur n’était pas la fille biologique de leur père.

Ces derniers complètement ébahis et choqués que leurs parents aient pu cacher une telle vérité, ont menacé de tout révéler à leur soeur, si la vérité n’était pas dite à cette dernière.

Monsieur X a alors avoué à sa fille qu’il n’était pas son père.

Cette dernière a par la suite développé un cancer du sein quelques années plus tard.

J’explique à Monsieur X le choc que cette révélation a dû entraîner pour sa fille. Que le lien de confiance qu’elle avait instauré dans la relation avec son père a été mis à mal.

Ce dernier a du mal à comprendre. Pour lui il a protégé sa fille.

Il n’appréhende pas qu’après cet aveu,  sa fille peut éprouver un manque de confiance vis à vis de lui.

A cela s’est rajoutée une autre difficulté. Monsieur X est parti à l’étranger pendant plus de trois mois sans prévenir ses enfants de la date de son retour. Il est coutumier de ces déplacements.

Il a, comme à son habitude, chargé sa fille qui habite près de chez lui, (ses autres enfants sont géographiquement éloignés de lui), de relever son courrier et d’arroser ses plantes.

Sa fille sans nouvelle ou presque au bout de trois mois, a alerté le Ministère de l’Intérieur et Interpol.

Monsieur X à son arrivé sur le territoire français, a eu la surprise d’être interpellé par deux policiers d’Interpol qui l’ont interrogé sur les conditions de son voyage et l’ont accompagné jusqu’à l’embarquement pour le vol qui le ramenait à son domicile.

Monsieur X a vécu cela comme une véritable “inquisition”, et à l’arrivée à son domicile il s’est violemment disputé avec sa fille. Aucune discussion n’a pu avoir lieu entre eux.

Cette dernière a fini par saisir le Juge des Tutelles et Monsieur X est aujourd’hui convoqué pour une audience.

Monsieur X a un autre secret.

Il n’a pas indiqué à ses enfants la durée de son voyage à l’étranger, car il entretient depuis de nombreuses années une relation homosexuelle avec une personne demeurant à l’étranger qu’il voit régulièrement.

Il n’a pas réussi à en parler à ses proches ou à sa famille.

Ce dossier n’a rien à faire devant un juge des tutelles. Monsieur X est tout à fait capable de gérer sa vie seul.

Le problème est ailleurs : un manque de communication avec ses enfants et sa famille.

Tout ce qui est utile, ne doit point demeurer secret“. (proverbe grec).

 

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar