MEDIATION ET TRANSMISSION FAMILIALE DES PETITES ENTREPRISES

MEDIATION ET TRANSMISSION FAMILIALE DES PETITES ENTREPRISES

MEDIATION ET TRANSMISSION FAMILIALE DES PETITES ENTREPRISES

Selon l’Observatoire BPCE, dans une étude publiée au mois de mai dernier, il apparaît que la cession et la transmission des PME et TPE en France, serait en baisse depuis trois ans.

Toutefois, toujours d’après le même organisme, un noyau serait stable, celui des transmissions familiales des petites structures.

Dans ce cas là, il est fréquent de penser à prendre conseil auprès de son expert-comptable et/ou de son avocat, pour les questions économiques et juridiques.

Et si désormais, le réflexe était aussi de penser à faire appel à un médiateur :

  • en amont pour préparer la transmission,
  • durant la phase de transition pour  faciliter la coopération, et prévenir ou apaiser les tensions dues au changement,
  • en aval pour réparer les maladresses et malentendus dans la communication après cette transmission.

Bien souvent, le dirigeant préoccupé à consolider sa trésorerie, satisfaire ses clients, gagner de nouveaux marchés, être innovant par rapport à la concurrence, à la recherche de fournisseurs répondant à ses attentes et ses besoins, en oublie que le temps passe, qu’il lui faudra un jour passer le relais.

Même quand il en a conscience, il préfère mettre cette idée “dérangeante” de côté et se concentrer sur le quotidien.

Parfois, la Vie le met face à cette réalité de manière abrupte, ne lui laissant plus le choix, et le contraint à prendre des mesures précipitées et pas toujours en adéquation avec le “bien-être” de la structure, et de celles et ceux qui la composent.

Il peut dans ce moment de “crise”  faire appel à un médiateur qui saura ramener la confiance, faciliter la coopération et être le catalyseur de la créativité de chacune et chacun permettant la pérennité de l’entreprise.

Il existe aussi un autre cas de figure, où le dirigeant a au préalable fixé la date à laquelle il passera le relais, soit à un membre de sa famille, (enfant, nièce ou neveu, cousin), soit à un ou plusieurs de ses collaborateurs, soit à un tiers étranger à la structure.

Là également, la présence d’un médiateur peut être la bienvenue pour accompagner au changement, maintenir la confiance, augmenter la coopération, créer de nouveaux liens.

Le Médiateur peut être le lien ou un intermédiaire,  entre le passé et le futur, pour le “bien-être” de l’entreprise et de celles et de ceux qui la font vivre.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar